Description faisant suite à la demande de plusieurs personnes ayant entendu et apprécié ma version du KANEDA 209 , lors de la réunion Melaudia à Ablon-sur-Seine le 26 février 2017,et qui avait été publiée à l’origine  sur le site de Melaudia le 09-03-2017.

Tout d’abord, avant tout, le mérite revient essentiellement à Mr.Kaneda, ce grand audiophile japonais concevant des électroniques depuis des décennies! Moi,je n’ai fait que reproduire cet ampli en essayant dans la mesure de mes moyens de coller le plus possible à la version originale décrite par Mr.Kaneda dans la revue japonaise MJ !

Pourquoi cet ampli ‘?

Mes écoutes se font beaucoup au 300B (version polypro de la MDA mais dont l’étage d’entrée a été remplacé par un SRPP de tubes BENDIX 6900). Je suis très satisfait de cet ampli mais le problème, c’est qu’il fait tourner le compteur, d’ou l’idée de trouver une solution de rechange moins gourmande en énergie et plus écolo par la même occasion !

Le déclic eut lieu lorsque Gilles (pseudo gillesni sur Melaudia) a ouvert un sujet sur les amplis Kaneda et en a amené quelques uns à Ablon-sur Seine. J’avais au départ été séduit visuellement par ce 209 sur batteries,

consommant si peu qu’il n’y avait même pas de radiateur sur les transistors de puissance.
Les écoutes successives des différents amplis m’en avaient fait préférer un, mais sans savoir duquel il s’agissait. Je me souvenais seulement que c’était le second des écoutes. Renseignements pris, il s’avérait qu’il s’agissait du 209. Donc, faible consommation, qualité sonore au rendez-vous, c’est celui-ci que je décide de construire.

La version sur batterie de Gilles :

Je décidais donc de réaliser ce montage en utilisant des résistances Vishay RN60D puisque celui de Gilles en est équipé, et que je sais que ces résistances sont excellentes pour l’audio (mais je n’utilise pas de Skeleton introuvables en dehors du Japon), et de vieux transistors 2N3055 puisque c’est comme ça qu’est fait celui de Gilles.
La lecture de différents articles m’apprend que Mr.Kaneda monte ses amplis sur des cartes d’essai à trous, en bakélite (ayant aussi lu que la bakélite serait meilleure que l’époxy pour l’audio, (mais je ne l’ai pas vérifié personnellement et de toute façon ça ne coûte pas grand-chose d’essayer). Je décide donc de faire de même. J’approvisionne aussi les transistors préconisés par Mr.kaneda,à savoir les références 2SK117BL, 2SJ103BL,2SA606,2SC1161,2SC2240 et 2N3055.

Le schéma de Mr.Kaneda publié dans la revue MJ :

Pour l’alimentation, n’étant pas spécialement un adepte des alimentations sur batteries, celles-ci nécessitant un système de recharge adapté pour ne pas les flinguer prématurément, ce sera donc une alimentation secteur.
L’idée est d’utiliser une alimentation stabilisée à base de LT1083, alimentée par transfo 2 x15V (que j’ai en stock) qui donnera une fois redressé filtré,2 x 21V. Elle sera réglée à 2 x 12V ou 2 x 15V et l’alimentation auxiliaire sera prélevée sur les 21V en amont du régulateur.

Pour un premier essai,les puits de courant ne sont pas utilisés (j’aime bien y aller progressivement pour me rendre compte de qui sert à quoi). Je ne sais toujours pas vraiment à quoi servent ces puits de courant. A amener les transistors sur des points de fonctionnement plus favorables, je pense. Mr.Kaneda doit expliquer cela dans ses articles, mais pour moi, le Japonais, c’est du Chinois Big Grin

Premières écoutes

Première écoute : c’est spatial,dynamique mais un peu dur. Ça féraille et les aigus sont un peu sales. Je n’aime pas ça du tout!Sad

Bon, c’est un prototype, maintenant je vais monter les puits de courant pour voir si ça change l’écoute! Et là,catastrophe, ,j’ai grillé quelque chose ! Je n’arrive plus à régler le 0V. Je commence à dessouder des composants pour les tester, et ce qui devait arriver arrive : les pastilles du circuit imprimé en bakélite se décollent. C’est cuit,je vais refaire tout ça sur un circuit imprimé époxy (tant pis). Parallèment à cela , Gérard (Escartefigues33) est aussi en train de se fabriquer un Kandea 209, et il a publié des typons plutôt bien faits. Plutôt que de me casser la tête à redessiner un circuit imprimé (et je suis un peu fainéant aussi), j’utilse le typon 2ième version de Gérard et me fabrique une paire de circuits imprimés (Gérard en a fait une 3ième version du fait qu’il a des problèmes d’accrochage haute fréquence à 10MHz, mais moi,je n’ai pas ce soucis).

Version avec alimentation stabilisée à LT1083. Ne cherchez pas les drivers 2SC1161, pour raison de commodité ils sont implantés côté cuivre!

Je monte le tout,y compris les puits de courant et réécoute ! Ce n’est pas mieux. Je décide donc de modifier l’alimentation. J’achète un tranfo 2 x 12V ce qui me donne environ 2 x 17V une fois redressé (le transfo est assez généreux à faible charge), filtré. Pas d’alimentation auxiliaire pour l’instant.Tout sera alimenté ensemble.
Ecoute : j’ai perdu un peu de dureté mais ça féraille toujours! Les aigus me paraissent toujours aussi sales.
Quand on voit l’allure des signaux carrés à 50kHz,on peut se douter que des choses ne vont pas.

C’est pas gagné, il va falloir approfondir…

Le câblage étant effectué en ISODA , câble sonnant assez clair, je le remplace par du MOGAMI 2549 (subjectivement un peu plus rond) sur les entrées, et je recâble la partie alimentation et HP en fil de câblage 2.5² HO7 VK,utilisé dans les armoires électriques .
Résultat de l’opération : ça monte peut-être un peu moins mais ce n’est pas encore ça! Ce n’est pas très dynamique non plus!

Je regarde du côté des résistances et me souviens que les résistances Philips série PRO1, PRO2 et PRO3 ont bonne réputation. Mais de mémoire, elles sonnent assez ternes et sont un peu molles. Ça pourrait rééquilibrer le bestiau. Je les essaye. Ça ne va pas, c’est mou et triste comme je le craignais! Je reviens donc aux Vishay. Je remplace aussi au passage les ajustables qui avaient tendance à tourner un peu trop facilement par des Vishay. C’est un poil mieux dans l’aigu, mais il faut bien chercher. En tout cas ils sont plus fiables.
Il va falloir regarder ce que je peux faire du côté des transistors. Gérard a monté des BD139 comme driver. Ces transistors sont beaucoup plus rapide que les 2SC1161 : 20MHz contre 5 MHz,et comme j’en ai dans un tiroir, je les essaye!

A l’oscillo c’est nettement mieux,mais à l’écoute??? Je ne sais plus trop, mais ce n’est pas encore ça. Prochaine étape:remplacement des 2N3055 par des MJ15003 puis des MJ15024 que j’ai en stock. La courbe se redresse un peu, c’est mieux mais ce n’est pas encore un bon ampli. Mr.Kaneda mettant en premier dans sa liste des 2SD218, je décide d’en essayer (en espérant que ceux qu’on trouve sur Ebay soient des vrais). Ils montent à 10MHz à gain unitaire,contre 2.5MHz pour les 2N3055.
Je monte donc des 2SD218, sans conviction au départ! Mais ces transistors sonnent nettement mieux que tous ceux que j’avais essayé auparavant : 2N3055 , MJ15003 et MJ15024. En gros ça percute plus dans le grave avec une impression que ça descend plus bas! Ça monte aussi mieux dans les aigus, avec une sensation de plus grande fluidité et un son plus chaud!

Comme Mr.Kaneda avait mis aussi  des 2SD188 dans sa liste, j’en essaye aussi. Là,c’est machine arrière : le médium devient trop présent et agressif. Ils ne restent pas longtemps en place.

Pour aller un peu plus loin je décide de remplacer les 2SA606 (j’ai des doutes sur la qualité de ces transistors achetés sur Ebay) par des transistors plus rapides! Les 2N4033 semblent de bons candidats. On en trouve chez Mouser, ils ne sont pas chers et après vérification sont assez bien appairés d’origine. kjIls montent à 500MHz contre 50MHz pour les 2SA606.
A l’écoute : j’ai perdu ce côté ascendant qui me déplaisait. J’ai  plus d’intelligibilité et la petite dureté que j’avais eu bien du mal à réduire a complètement disparu !

Voilà, c’est presque parfait !

L’oscillo parle aussi :

Reste encore une étape : recâbler avec du fil donné pour être de qualité audio. Je cherche ce qui se vend chez Audiophonics et trouve un câble de marque Neotech, un peu cher mais il ne m’en faut pas beaucoup! Je prend donc du fil rigide de 2mm² isolé PTFE. Petite surprise:ce fil est très raide. On croit plier du fil de fer. Ça doit être une question de trempe ou de recuit : http://www.audiophonics.fr/fr/fils-de-ca…-9833.html

Je ne recâble que le circuit aller/retour du haut-parleur. L’amélioration est flagrante alors que je m’attendais à pas grand-chose : plus de richesse dans les timbres, plus de transparence, aigus plus beaux.

Voici l’intérieur de l’appareil que vous avez entendu à Ablon. Les fils Neotech sont ceux pliés à l’équerre.

Et son schéma :

Par rapport au schéma d’origine, je n’ai pas mis le potentiomètre de gain VR de 1K,par contre, j’ai mis un atténuateur à résistances de 20K en entrée.A Ablon, il était réglé à fond car l’ampli était piloté par le préampli Kaneda de Gilles.
Les radiateurs sont reliés au 0V de l’alim. Les CINCH sont isolées du chassis. J’utilise une carte de protection DC Vellemann K4700 (je sais,c’est pas bien, il y a les contacts du relais dans le circuit) !

Je n’ai pas câblé non plus les transistors de limitation de courant. En cas de courtjus ça risque de cramer mais , même pas peur!Big Grin

En conclusion : tous les ingrédients en place ne le sont pas par hasard mais parce que cet ampli au départ, ne sonnait pas bien, et ce sont mes différents essais qui m’ont amenés à utiliser ceux-ci!Je pense qu’on peut arriver aussi au même résultat(ou mieux) avec d’autres composants.

Cet appareil est toujours à l’état de prototype car susceptible d’évoluer encore !

Cet ampli a été très apprécié par les participant à la réunion Melaudia à Ablon-sur-Seine, et en particulier par Jean Hiraga,sur des enceintes colonnes que celui-ci avait amené.

Photo prise en compagnie de Jean, à la demande de celui-ci (très honoré d’être en photo avec le » Maître » ) Je tiens fermement mon Kaneda, des fois qu’on voudrait me le piquer! LOL.

Dernières modifications (provisoirement définitives)

  1. Les condensateurs ERO MKC de 2.2µF + MKS-4 100 nF qui étaient en // avec les 220µF et 2200µF sur les cartes amplis, ont été remplacés par des ARCOTONICS 0.47µF/630V ce qui donne un son plus chaud.
  2. Les résistances du circuit de contre-réaction qui faisaient 3.9K/330R ont été remplacées par des valeurs plus faibles (330R/12R) et un potentiomètre de 50R monté en rhéostat a été monté  en série avec la 10R . Ce qui permet d’ajuster le gain entre 5.5 et 28, et donc de choisir un facteur d’amortissement le mieux adapté aux enceintes utilisées. Les faibles valeurs de ce réseau ont permis de s’affranchir de problèmes d’accrochages HF qui pouvaient arriver avec les valeurs d’origine de 3.9K/330R.Et à l’écoute il y a plus de relief.
  3. Le remplacement des résistances de 1.5K , 1.2k , 150R , 330R et 10R par des résistances au tantale apporte plus de richesse dans les timbres et ça restitue mieux les ambiances.
  4. D’autres transistors de sorties testés, peuvent convenir, comme les 2SD180 qui sont en boitier TO-3 ,ou les 2SC5200 qui sont en boitier TO-264, et qu’il faudra adapter.
  5. On gagne un peu en profondeur dans le grave en soudant directement les fils des collecteurs sur les boitiers TO-3.
  6. Le circuit imprimé  des cartes ampli a été revu et un circuit imprimé a été créé pour l’alimentation. Il a été ajouté un circuit de protection DC. Ces circuits ont été réalisés en épaisseur cuivre de 70µ au lieu des 35µ couramment utilisés .
  7. Une version 30W/8 ohms est obtenue  en remplaçant les transfos 2 x 15V/10VA et 2 x 12V/120VA par des 2 x 18V/10VA et 2 x 18V/160VA. Il faut juste retoucher un peu les réglages. La qualité sonore reste la même.

 

Photo de la version actuelle : ce Kaneda étant quelque peu modifié, je l’ai renommée K209 Grand_Floyd pour ne pas qu’on la confondre avec la version originale .

Schéma actuel de l’ampli et de son alimentation :

Un circuit imprimé de carte ampli en cours de montage.150 cartes ampli ont été fabriquées,faisant l’objet d’une commande groupée sur  Melaudia.

Le circuit imprimé de la carte alimentation!C’est un double face avec trous métallisés :